Inscription sans accréditation OPQ

Sommaire cliquable :

– Contenu et Programme
– Mode d’inscription et paiement
– Suivi post-formation

 

Contenu et Programme

« On doit vivre sa vie en regardant devant soi, mais on ne la comprend qu’en regardant en arrière ». Sören Kierkegaard

En vieillissant, il nous semble qu’on perd la mémoire, même en l’absence de pathologie du cerveau. Peut-être, oui, mais laquelle ? La forme de mémoire qui fonctionne comme une base de données (codage, stockage, accès), absolument nécessaire pour la vie de travail, ne comble pas le besoin de faire sens de notre biographie. Pour cela, il faut développer la mémoire autobiographique, laquelle est avant tout une aventure psychologique.
On ne peut jamais savoir complètement qui l’on est parce que la liberté de changer et l’évolution de notre milieu nous en empêche. Mais on peut se raconter.
Toutefois, raconter les faits ne suffit pas, car notre identité est faite de ce que nous pensons de nous-même et de ce que les autres pensent de nous. Le problème, qui est au cœur de toute thérapie, provient de ce que l’on ignore le contenu de ces pensées jusqu’à ce qu’on découvre le point de vue que nous prenons sur les faits de notre vie. L’écriture thérapeutique offre un raccourci radical qui plonge le sujet au cœur de ce mystère.

1. Au-delà de la pratique du journal intime
La psychologie s’est longtemps limitée à la pratique du journal intime, qui n’a d’autre destinataire que son auteur et risque de contribuer à l’enfermement solipsiste.
Par contraste, les approches narratives permettent une nouvelle interprétation des faits qui ont façonnés notre personnalité, ce qui permet non seulement de faire du sens, mais aussi de se distancier de ce qu’on pense être immuable. Cette approche surpasse en puissance toutes les prévisions. Mais malgré la confirmation des neurosciences, trop de thérapeutes sont demeurés bloqués dans les pratiques traditionnelles du journal (ou « journal de bord » de la thérapie), et celle de l’écriture des rêves, lesquelles datent du début de la psychanalyse.

2. Au-delà de la technique
Il y a abondance de cours, de sites, de livres qui dispensent les rudiments de la technique narrative: le principe bien connu du « show don’t tell » promet un texte qui soutiendra l’attention du lecteur.
Toutefois, la bonne technique ne suffit pas pour qu’un récit ouvre à de nouvelles possibilités de vie. Il faut pour cela être guidé, comme pour une thérapie, et plonger dans les dimensions inconscientes du psychisme. C’est là que se trouve le secret du « point de vue inconscient » que l’on porte sur les événements de notre vie. Cette quête est favorisée par la présence d’un thérapeute expérimenté.
3. Petits groupes d’écriture
La formation de septembre sera suivie, pour ceux que cela intéresse, par des rencontres en plus petits groupes. Ces groupes, partout où ils existent, font la différence entre les projets d’écriture qui aboutissent et ceux qui demeurent à l’état d’esquisse.
La formatrice proposera une formule, une structure et un calendrier des rencontres afin de faire de ces groupes une communauté d’amis qui travaillent à fabriquer un récit qui ouvre sur de nouvelles possibilités d’existence.

Formatrice
Professeur émérite du Pacifica Graduate Institute, de Santa Barbara, Ginette Paris revient au Québec après vingt ans d’enseignement et de pratique en Californie.
Conférencière internationale, elle est l’auteur de livres de psychologie traduits en sept langues.
Elle a dirigé une cinquantaine de thèses de doctorat et formé des thérapeutes au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en France et en Suisse.
James Hillman, le fondateur de la psychologie archétypale et nommé pour le prix Pulitzer, considère le livre de Ginette Paris, Wisdom of the Psyche (Routledge) comme « un livre qui tourne la page sur un siècle de psychologie ».
Pour une liste exhaustive des livres et traductions de G. Paris, voir l’onglet LIVRES. Pour la liste de ses formations et conférences données aux États-Unis, en Suisse, en Angleterre et au Mexique, voir l’onglet C.V.

Mode d’inscription et paiement

*QUAND
Les samedis 10 et 24 septembre 2022, de 9h à 16h 

*OÙ
Centre de Psychologie Gouin: 39, boulevard Gouin Ouest, Montréal (entre St-Laurent et Clark, métro Henri-Bourrassa)

*COÛT
La formation coûte 350$ pour les deux samedis de septembre.

*INSCRIPTION : date limite pour payer les frais d’inscription : 1er août 2022.  Pour être certain d’avoir une place, s’inscrire dès que vous le pouvez. Envoyez-nous par courriel à chevreuil@cgocable.ca les informations suivantes : Votre nom, votre expérience professionnelle, vos diplômes et votre adresse. Nous confirmerons votre inscription dès que nous aurons reçu et traité votre dépôt.

*QUESTIONS
Écrivez-nous à : chevreuil@cgocable.ca

*DÉPOT et PAIEMENT
Les frais d’inscription sont de 75$. Le nombre de participants admis à la formation est limité,  afin de permettre les interactions. Ce montant vous assure une place dans le groupe. Vous ne serez pas remboursé si vous devez canceller votre participation. Nous vous demandons d’amener la balance de 375 $ par chèque ou argent comptant le jour de la formation.

Les frais d’inscription peuvent être payés par:

Suivi post-formation: supplément sur les techniques narratives

Une troisième journée sera offerte aux personnes qui auront suivi la formation du 10 et 24 septembre pour s’initier à des techniques avancées pour créer la tension dramatique.
Nous verrons des exemples de style à éviter pour ne pas « tuer » votre texte par les abstractions chères aux psychologues.
Il est important de suivre votre propre rythme et de trouver votre style personnel, toutefois il y a un minimum de trucs à maîtriser pour ne pas perdre votre temps à répéter les erreurs que font tous les débutants.
Plusieurs des thèmes abordés pendant la formation de deux jours méritent d’être approfondis avant de commencer à écrire un texte qui vous impliquera personnellement. Cette journée supplémentaire se terminera par une présentation-discussion de la notion d’ombre chez Jung. Écrire vos mémoires vous mettra devant votre ombre (positive ou négative). C’est à la fois difficile et bénéfique car l’élément déclencheur d’un processus d’individuation, terme jungien qui signifie une augmentation de la vitalité psychique, commence par une exploration de l’ombre. Un récit de vie qui ne regarde jamais du côté de l’ombre n’est pas crédible et ne produit aucune tension dramatique.

Coût de la journée supplémentaire: 100 $ 

Les modalités d’inscription vous seront communiquées au moment de la formation.