Au-delà de la honte et de l’orgueil

Au-delà de la honte et de l'orgueil

Un matin, je me lève et je ressens : voilà, j’ai fini d’être cette personne ! Qui veut naître pour la remplacer ? Je désire modifier mes connexions synaptiques, mettre mon cerveau à niveau, stopper la progression de mes petites névroses, me raffiner, me civiliser, m’élever… Je vois, parce que je suis brisée, tout un tas de possibilités que le destin n’a pas encore eu le temps de me faire essayer.

L’épigénétique a révolutionné ma pensée de psychologue. J’ai pris au sérieux l’idée que les idées, les symboles, les amis, les partenaires, les livres, la musique, le décor, la diète, les films… tout, absolument tout ce qui constitue notre environnement, a le pouvoir de produire une reconfiguration synaptique et même de modifier certains gènes plutôt que d’autres. On devient quelqu’un d’autre. Quelle aubaine !

Je sais bien qu’on naît une seule fois et qu’on meurt une seule fois. Pourtant, je sais aussi que psychologiquement, vie et mort sont des expériences qui se répètent à chaque tournant décisif de la vie. À chaque fois qu’on sent la mort rôder, le cerveau comprend l’urgence de se mettre au travail, pour produire de nouvelles connexions.

(Ce livre, paru à Paris en 2018 chez Entrelacs, est une édition revue et augmentée du livre paru en 2009, La sagesse des larmes, aux Éditions de l’homme).

Vous pouvez commander le livre en librairie ou sur Amazon.ca.