La nuit et le jour

La nuit et le jour (2018)

Le roman est organisé autour de trois grands thèmes qui ont marqué la vie de l’auteur.

1. L’exil volontaire aux États-Unis, pour y travailler et y vivre pendant vingt-deux ans, dans une petite ville qui est probablement la plus jolie d’Amérique. La beauté de Santa Barbara a une ombre, celle d’un pays adorateur de l’argent et du succès, ce qui se paye cher en terme de qualité de vie. C’est pour cette raison que le roman se termine par un retour au pays.
2. Le deuxième thème est celui de la vocation professionnelle de l’auteur, qui a déjà publié plusieurs livres de psychologie traduits en plusieurs langues. Quand un de ses livres de psycho a été traduit en Espagnol, l’éditeur a choisi le titre : la Vida Interiore. En Italien l’éditeur a retenu le même titre : La Vita Interiore. Ce sont ces deux éditeurs qui ont fait comprendre à l’auteur que c’est ça, finalement qui l’intéresse depuis toujours: augmenter la richesse de la vie intérieure. La littérature contribue à cette richesse parce qu’elle ouvre l’imagination, elle élargit le répertoire des émotions et permet d’imaginer de réagir autrement lors des tournants décisifs.
3. Finalement, le troisième thème de ce roman est celui de l’importance de l’amour, puisque l’amour est au cœur de tout, y compris de nos plus terribles blessures, de nos deuils, de nos peines d’amour et des nos échecs. Dans la catégorie « amour », il faut inclure l’amitié, la forme plus légère et plus douce de l’amour.
L’amitié est un révélateur du côté comique de la vie. Les humains sont des êtres tragiques, mais leurs névroses sont plutôt drôlatiques. En rire fait du bien, et pour cela il faut des amis qui voient au travers de vous, qui vous attrapent par le pompon névrotique pour vous secouer.